L'article

3
juin
2012

NBA:Oklahoma City bat San Antonio

Tous les compteurs sont remis à zéro. Une semaine après le début de cette finale de conférence Ouest, les Spurs et le Thunder sont dos-à-dos, les ’’mômes’’ d’OKC ayant égalisé dans la série (2-2) après avoir été menés (0-2). Oklahoma a remporté son deuxième match d’affilée dans son antre (109-103), samedi soir, grâce notamment à deux performances individuelles de premier plan.

C’est d’abord Kevin Durant qui a assumé son rang de franchise player et de meilleur marqueur de la saison régulière, en alignant 36 points (13/20 aux tirs), 6 rebonds et 8 passes décisives. Une feuille de stat encore rehaussée par son rôle dans le money time, la star portant son équipe sur ses épaules dans le dernier quart temps avec 18 points, dont 16 consécutifs.

« Quand un joueur de ce talent à la main chaude, il est très difficile à contenir », a avoué Manu Ginobili, admiratif devant l’aisance de Durant.« Quand un joueur de ce talent à la main chaude, il est très difficile à contenir, a avoué Manu Ginobili, admiratif devant l’aisance de Durant. On a tenté différents systèmes pour le stopper, mais ça n’a pas fonctionné. » Autre performance marquante, celle de Serge Ibaka. Habituel monstre défensif (meilleur contreur de NBA en saison régulière), l’Espagnol d’origine congolaise s’est mué en scoreur, inscrivant 26 points (record en carrière) avec 11 tirs réussis sur... 11 (ainsi que 5 rebonds et 3 contres). « Tous leurs grands ont fait un match remarquable, a rendu hommage Gregg Popovich, le coach de San Antonio. Ils ont tiré à 22/25 ou quelque chose de dingue comme ça ? »

Durant et Ibaka, ces deux hommes avaient d’abord permis au Thunder de compter jusqu’à 15 points d’avance (68-53) dans le troisième quart-temps. Mais la machine collective des Spurs s’’était alors mise en route pour revenir à deux unités des locaux (73-71), grâce notamment à Tim Duncan (21 points, 8 rebonds). C’est le moment qu’a choisi Durant pour prendre le match en main, et remettre les deux équipes à égalité dans cette finale acharnée (2-2), qui se poursuivra lundi dans le Texas.

Parker muselé

Dominateur lors des deux matches à San Antonio, Tony Parker a eu du mal à s’exporter à Oklahoma. Le Français a été limité pour le deuxième match d’affilée (12 points et 4 passes décisives) samedi. Boris Diaw a, lui, récolté 12 pts et 7 rbds en 34 minutes.

Y.S.

Source : L’equipe



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 451 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
© AEUD.INFO ACTUALITE | HISTOIRE ET CULTURE | AEUD-TV | ETUDIER A L’ ETRANGER | L’UNIVERSITE DE DOUALA | INTERVIEWS | Divertissement musical | ECONOMIE | BEAUTE & BIEN-ÊTRE | PEOPLE | OPINIONS | NOS PROJETS | FAITS DIVERS | SCIENCES | PUBLIES PAR NOS LECTEURS | JUSTICE | 02. BUDGET AEUD | Santé | Editoriaux AEUD | Société | Les blogs | PARTIPRISADF | STV2 | Canal2 | Nos clips | Autres Vidéos | Autre Clip Vidéo |
Administration