L'article

11
déce
2008

Cameroun : Naufrage d’un bateau aux larges des côtes camerounaises

Un bateau reliant le Nigeria au Gabon a chaviré dimanche dans le golfe de Guinée, au large des côtes du Cameroun. 43 personnes, en provenance du Nigeria, ont embarqué, le samedi 06 décembre 2008, dans une petite embarcation de fabrication artisanale, destination le Gabon. Alors qu’ils étaient en haute mer, et notamment aux larges des côtes équato-guinéennes, ils ont été surpris par une forte tempête, qui ne leur a pas laissé de répit.

La force de la tempête amplifiée, malheureusement par la mauvaise qualité de l’embarcation et le surnombre des passagers à bords ont causé le naufrage. Six personnes deux Nigérians et quatre ressortissants du Burkina Faso ont été secourues. Trente-cinq personnes sont portées disparues.

Selon des informations reçues des autorités maritimes camerounaises, ces 6 rescapés sont constitués de 2 nigérians, Daouda Zera, 21 ans, et Emmanuel Akimba, 24 ans, et 4 burkinabés, Kafum Compaore 24 ans, Nyare Yabee 24 ans, Kapore Gibi 18 ans, Olu Elai Sula 37 ans.

Pour mémoire,en février 2007 au large des côtes camerounaises, une pirogue qui reliait le Cameroun et le Nigeria voisin avait chaviré au large des côtes camerounaises ayant laissé sur les carreaux plus de 21 morts. Des médias privés camerounais avaient indiqué à l’époque que la catastrophe, qui s’était produite au large de la ville de Limbé (sud-ouest), avait fait plus d’une trentaine de morts.

Récemment, des Béninois faisant partie de la cinquantaine de personnes composées essentiellement de ressortissants ouest africains, naufragées au large des côtes camerounaises en juillet 2008 alors qu’elles se rendaient au Gabon voisin avaient été Sauvés du naufrage au large de l’Océan Atlantique dans la ville balnéaire de Kribi (Sud).

Les naufrages sont fréquents aux larges des côtes camerounaises. Cet autre naufrage de dimanche dernier vient ainsi lever un pan de voile sur les conditions d’embarcation des pirogues souvent surchargées dans le golfe de Guinée. Les autorités maritimes du Nigeria, Cameroun, Guinée équatoriale et du Gabon gagneraient à mieux réglementer ce secteur et assurer un contrôle strict des capacités d’embarquement des différentes pirogues.

Pour l’heure, selon la CRTV, la radio télévision camerounaise, aucune information n’est encore disponible sur le sort des disparus et sur leurs nationalités. Informé, selon la même source, le Préfet du département du FAKO, dans le sud ouest, est allé à l’hôpital régional pour s’enquérir de la situation. Il a affirmé que des mesures ont aussitôt été prises pour établir des contacts avec les familles concernées.

Source : © Camer.be : Evelyn Nana



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'AUTEUR
> Audience
  • 1486 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration